fr.lutums.net / 10 Leçons que j'ai apprises sur la gestion de l'argent en tant que jeune adulte dans la vingtaine

10 Leçons que j'ai apprises sur la gestion de l'argent en tant que jeune adulte dans la vingtaine


À l'approche de mon 30e anniversaire, je me retrouve à penser à ce que j'ai accompli au cours de la dernière décennie. Mes 20 ans m'ont vu me marier, construire une maison avec mon mari, avoir deux enfants extraordinaires et commencer ma carrière. Et même si je me sens bien avec tous ces succès, il y a certainement eu beaucoup d'erreurs en cours de route - surtout en ce qui concerne les finances.

Qu'il s'agisse de compétences médiocres en gestion de l'argent ou de hauts et de bas de l'emploi, j'aurais pu bénéficier d'une meilleure compréhension des finances personnelles dans ma vingtaine. J'étais un acheteur compulsif dans la vingtaine, je n'ai jamais rien économisé, et j'ai souvent dépensé au-delà de mes moyens. Même si je ne suis définitivement pas parfait maintenant, j'aime penser que je suis dans un bien meilleur endroit, ayant cultivé une attitude plus saine envers l'argent et appris à maîtriser mes finances.

Leçons d'argent apprises en 10 ans

Que vous soyez dans la vingtaine ou dans la soixantaine, vous pouvez toujours améliorer vos habitudes financières. Voici les leçons les plus importantes que j'ai apprises au cours de la dernière décennie et qui peuvent être utiles à tous les âges.

1. Faites ce qui fonctionne pour vous - pas vos parents

Ils disent que les contraires s'attirent, mais quand un spender comme moi épouse un épargnant comme mon mari, cette théorie peut être mise à l'épreuve. Juste après notre mariage, nous avons ouvert un compte bancaire commun - parce que c'est ce que nos parents ont fait. Quand j'ai dépensé de l'argent, mon mari a stressé nos soldes. Cela a conduit à des arguments constants.

Après cette première année, nous avons décidé de maintenir des comptes bancaires séparés, et cela a fonctionné à merveille au cours des 10 dernières années. Cela me donne la liberté de dépenser et donne à mon mari la tranquillité d'esprit dont il a besoin pour protéger son pécule des ventes de chaussures. Regarder au-delà de la sagesse conventionnelle et gérer votre argent d'une manière qui fonctionne pour vous et votre partenaire, si vous en avez un, est essentiel.

2. Commencez à économiser maintenant

J'ai passé la première partie de mes 20 ans à travailler dans des bureaux, ce qui ne m'a pas vraiment rendu riche. Ajouté à ce que mon mari a fait travailler en tant que dessinateur d'architecture tout en allant à l'école, cela n'a pas semblé beaucoup, et nous avons dépensé à peu près tout ce que nous avons gagné. Dans notre esprit, épargner pour la retraite était quelque chose que les gens plus âgés et plus aisés ont fait. Ce n'est que lorsque nous sommes passés de ces emplois à nos carrières réelles que nous avons réalisé que nous ne pouvions pas continuer à vivre chèque de paie.

Nous avons finalement mis en place des IRA et des véhicules d'épargne. Les transferts automatiques de nos comptes bancaires à nos comptes d'épargne signifient que nous sommes moins tentés de dépenser cet argent. Mon regret est que j'aurais aimé que nous l'ayons fait plus tôt - plus d'années d'intérêt composé nous auraient donné une somme considérable.

Si vous êtes prêt à commencer à épargner, parlez-en à votre employeur - plusieurs offrent un 401k et sont disposés à égaler vos cotisations. Si vous êtes travailleur autonome, un IRA peut être votre meilleur pari. Consultez un conseiller financier sur les types de véhicules d'investissement de retraite à votre disposition - et commencez dès aujourd'hui.

3. Qualité d'achat sur la quantité

En tant que accro du shopping, j'ai passé mon début des années 20 obsédé par faire en sorte que chaque dollar compte. Une fois, j'ai eu 100 $ à dépenser au centre commercial, et j'ai immédiatement frappé le support de dégagement sachant que je pourrais rentrer à la maison avec beaucoup plus de choses. J'ai fini avec deux paires de chaussures, un collier et un sac à main. Cependant, les chaussures étaient inconfortables et les accessoires se sont rapidement effondrés.

Investir dans la qualité plutôt que dans la quantité était une leçon précieuse. La qualité signifie prendre son temps pour rechercher de gros achats conçus pour durer. Il faut de la discipline, de la patience et un œil exercé - et si vous investissez dans de meilleurs produits, vous risquez en fait de dépenser moins sur le long terme pour les vêtements, les chaussures et l'électronique.

4. Faites en sorte que la dette compte vraiment

Obtenir ma première carte de crédit était assez stimulant. D'après ce que j'ai vu, un créancier m'a fait suffisamment confiance pour me prêter 2 500 $, que j'ai utilisé à bon escient pour acheter des vêtements, payer des films et acheter des billets de concert pour moi et mes amis. Bien sûr, j'ai finalement découvert que l'argent que je dépensais n'était pas vraiment le mien.

Après y avoir mis fin et remboursé quelques milliers de dollars en six mois, j'ai appris que le crédit est un outil à utiliser avec prudence. Rupture d'une carte de crédit pour des choses que vous ne pouvez pas se permettre (ou pour suivre les habitudes de dépenses de vos amis) se traduit par beaucoup d'argent gaspillé en paiements d'intérêts. En fait, un billet de concert de 50 $ finissait souvent par me coûter plus près de 90 $ au moment où je me suis mis à le payer. Si vous devenez endetté, assurez-vous qu'il vous profite à long terme, comme contracter un prêt hypothécaire, acheter une voiture ou payer vos études collégiales.

5. Vous ne pouvez pas échapper à la dette et ses conséquences

Quand j'ai finalement freiné mes dépenses et cessé d'utiliser les cartes de crédit, j'ai également arrêté de faire mes paiements minimums, pensant qu'après un moment la compagnie de carte de crédit l'oublierait simplement et me laisserait tranquille. Bien sûr, les créanciers n'oublient jamais, comme j'ai rapidement appris. Ils m'ont harcelé par téléphone, par courrier et même par le téléphone de mon mari jusqu'à ce que je cède finalement. Du bon côté, ils m'ont laissé régler avec un paiement forfaitaire, mais tout le processus était financièrement stressant, pour ne pas dire extrêmement embarrassant.

Un autre résultat de ce mouvement sophomoric était un pointage de crédit inférieur. Heureusement, j'ai pu prendre soin de mes dettes avant que mon score ne soit sérieusement endommagé, et cela n'a jamais atteint le point où cela a affecté mes chances d'accession à la propriété ou un emploi de rêve dans mon domaine professionnel.

La leçon est, même si vous êtes prêt à commencer à être responsable et à passer à côté de vos erreurs d'argent passées, cela ne signifie pas que vous êtes absous de leurs conséquences. La dette doit être payée d'une manière ou d'une autre, que ce soit par des paiements réguliers, une somme forfaitaire, ou pire, la faillite. Obtenez le vôtre pris en charge afin que vous puissiez continuer votre vie.

6. Fixer des objectifs financiers clairs

Même après avoir décidé que je voulais être plus responsable financièrement, sans objectifs clairs, je volais aveugle. Devrais-je économiser de l'argent sur mon compte bancaire ou le transférer ailleurs? Devrions-nous payer plus sur notre hypothèque?

Ce n'est que lorsque mon mari et moi nous sommes assis et que nous avons défini ce que nous souhaitions pour l'avenir que nous étions en mesure d'établir une planification financière claire - cela a facilité grandement la budgétisation et l'économie. Certains de nos objectifs financiers sont les suivants:

  • Propriété de la maison
  • Sortir de la dette
  • Construire un fonds d'urgence (trois à six mois de dépenses)
  • Payer des prêts de véhicules
  • Démarrage d'un fonds de retraite
  • Commencer des fonds collégiaux pour nos enfants

Les objectifs de chaque famille varient, mais le résultat final doit toujours être le même: vous-même et votre partenaire devez travailler vers des objectifs concrets et convenus.

7. Soyez réaliste à propos de votre budget

Quand j'étais plus jeune, je commençais un budget de la même façon que je commençais un régime: avec des tonnes d'enthousiasme, et des attentes complètement irréalistes. Tout comme il est impossible de maintenir une perte de poids en ne consommant que 500 calories par jour, j'ai vite compris qu'il était impossible de s'en tenir à un budget trop restrictif.

J'ai appris depuis que la clé d'un budget sain et durable est d'être aussi réaliste que possible. Au lieu de limiter mes dépenses, un budget irréaliste se traduirait par le contraire: je finirais dans toutes les catégories et déciderais simplement que puisque j'avais déjà fait exploser mon plan, je devrais continuer à dépenser.

Pour établir un budget réaliste, additionnez vos recettes d'épicerie, factures de services publics et autres dépenses. Ajoutez un peu de marge de manœuvre et vous vous sentirez peut-être moins restreint et donc moins susceptible de vous égarer. Voici quelques notions de base sur le budget pour vous aider à démarrer:

  1. Rassemblez toutes les factures, tous les reçus et tous les états financiers du mois passé.
  2. Triez-les en deux catégories: fixe (loyer, prêt hypothécaire, prêt automobile, etc.) et variable (épicerie, réparation automobile, vêtements, etc.).
  3. Créez une feuille de calcul simple, saisissez votre revenu mensuel brut et soustrayez vos dépenses.
  4. Évaluez vos dépenses. Avez-vous vraiment besoin de ce paquet de câble coûteux? Pourriez-vous dépenser moins sur les vêtements ou les dîners?
  5. Décidez quoi faire avec tout surplus. Je préfère que mon budget soit «nul» à la fin de chaque mois, ce qui signifie que chaque dollar a une place spécifique, ce qui inclut les comptes d'épargne et de retraite.
  6. Essayez de vivre votre budget pendant un mois, puis revisitez-le, en ajustant les chiffres en conséquence. Soyez aussi réaliste que possible, et souvenez-vous que, comme un régime, la seule personne que vous sabotez avec malhonnêteté, c'est vous-même.

Sachant que vous dites à votre argent exactement où aller signifie avoir le contrôle de vos finances, et cela peut vous aider à établir de meilleures habitudes d'argent dans le futur.

8. Le bénévolat s'additionne

Quand j'étais plus jeune, je ne voyais pas la valeur du bénévolat parce que cela ne me procurait pas la satisfaction que je désirais le plus: de l'argent. Cependant, après un séjour de six semaines à l'hôpital au milieu de la vingtaine, j'ai radicalement changé d'avis et j'ai commencé à faire du bénévolat en tant que travailleuse de soutien aux parents dans mon unité de soins intensifs néonatals.

Non seulement j'ai été satisfait d'aider la communauté, mais j'ai aussi renforcé ma vie professionnelle. Bien que vous ne soyez pas payé, les compétences que vous développez en matière de personnes et l'expérience que vous obtenez en faisant du bénévolat sont inestimables et peuvent vous aider à devenir beaucoup plus employables à l'avenir.

9. L'assurance maladie est un must

Ce séjour de six semaines à l'hôpital a coûté 250 000 $ - ce qui, heureusement, a permis de payer mon assurance. Cependant, je n'ai pas toujours eu une bonne couverture santé.

Lorsque j'ai eu mon bébé quelques années plus tôt, j'ai décidé de payer de ma poche. J'ai reçu une bonne part de mon OB / GYN pour payer à l'avance, mais cela a quand même coûté environ 4 000 $. Mon mari et moi avions bien planifié et avons pu épargner, mais lorsque les urgences ont surgi, nous nous sommes retrouvés à chercher des fonds.

L'assurance maladie est un must, même si vous êtes en parfaite forme. Si un problème devait survenir, vous pouvez être assuré que vous êtes couvert et que vos objectifs financiers ne seront pas déraillés. Que vous restiez sur le plan de vos parents jusqu'à l'âge de 26 ans, que vous obteniez une assurance par le travail ou que vous l'achetiez par le biais de votre bourse d'État, assurez-vous d'être couvert.

10. Comprendre votre connexion émotionnelle à l'argent

La clé pour éliminer les mauvaises habitudes de dépenses réside dans la compréhension de votre connexion émotionnelle à l'argent. Une fois que vous déchiffrez le raisonnement derrière vos déclencheurs de dépenses et les attitudes, il est beaucoup plus facile de former des habitudes financières plus saines.

J'ai grandi dans une famille avec quatre frères dans une ville très chère. Mon père travaillait dans l'industrie automobile et ma mère restait à la maison avec les enfants, alors nous n'avions pas beaucoup d'argent pour acheter de nouveaux vêtements, de l'électronique et des voitures - tout ce que mes amis de l'école secondaire avaient. Une fois que j'étais seul, je voulais prouver que je pouvais me permettre les choses que j'avais toujours voulu. Parmi les autres déclencheurs, mentionnons l'ennui, les raisons de la célébration et même quelque chose d'aussi simple qu'une mauvaise journée de travail. Essentiellement, je me suis senti mieux en faisant du shopping.

J'ai toujours du mal à associer les émotions aux dépenses, mais je suis beaucoup mieux à comprendre et à contrôler maintenant. En reconnaissant mon comportement, je peux remplacer cette envie avec quelque chose d'autre, comme l'exercice, le travail, le temps passé en famille, ou parler avec mon mari.

Dernier mot

Beaucoup d'entre nous peuvent penser à notre début de la vingtaine et mettre en évidence de très mauvaises erreurs. Au lieu de vous sentir gêné par la façon dont vous avez vu et dépensé de l'argent, utilisez vos nouvelles connaissances comme un tremplin vers de meilleures habitudes. Qu'il s'agisse de dépenses émotionnelles ou d'utilisation imprudente de cartes de crédit, la bonne nouvelle est que, dans la vingtaine, vous commencez tout juste votre vie d'adulte et que vous avez amplement le temps de corriger les torts. En fait, il n'est jamais trop tard pour commencer à améliorer vos habitudes financières - commencez dès aujourd'hui, et sachez que vos erreurs du passé ont contribué à faire de vous une meilleure personne.

Quelles ont été les leçons financières que vous avez apprises dans la vingtaine?


Combien frugal est trop frugal?

Combien frugal est trop frugal?

J'ai vécu ce que vous appelez un style de vie «frugal» pendant un peu plus d'un an maintenant. J'essaie d'épargner partout où je peux, quand je le peux. Mais à un moment donné, vous devrez tracer une ligne. C'est-à-dire, une ligne qui marque la fin de la frugalité et le début du comportement contraire à l'éthique. Vous savez

(Argent et affaires)

15 choses à faire et à voir à Paris, France

15 choses à faire et à voir à Paris, France

Paris, la France a été appelé beaucoup de choses: "La ville de la lumière", "La ville de l'amour" ... malheureusement, il peut également être appelé "La ville des vacances Potentiellement Bank-Draining".Des millions de touristes visitent Paris chaque année, et beaucoup dépensent beaucoup plus d'argent qu'ils n'en ont besoin ou n'envisagent de le faire. Bien qu

(Argent et affaires)