fr.lutums.net / "Etats-Unis du Texas" - Ce que l'Amérique serait sous l'influence du Tea Party conservateur

"Etats-Unis du Texas" - Ce que l'Amérique serait sous l'influence du Tea Party conservateur


Peu de gens savent qu'en 2008, Igor Panarin, doyen de l'académie du ministère russe des Affaires étrangères pour les futurs diplomates, a prédit que les Etats-Unis se feraient entrer dans quatre pays distincts en 2010.

Il a estimé que les effets nationaux et régionaux de la récente récession et le mécontentement du peuple à l'égard du statu quo et du gouvernement fédéral se traduiraient par la création de cinq régions politiques distinctes et autonomes.

Panarin a divisé les États-Unis en ces nouvelles républiques:

  • République californienne . Idaho, Utah, Arizona, et tous les états continentaux à l'ouest d'eux. Panarin a prédit que ce groupe tomberait sous l'influence chinoise.
  • République centraméricaine du nord . Il s'attendait à ce que tous les États du Montana, du Colorado, du Missouri et de l'Ohio soient absorbés par le Canada.
  • Amérique atlantique . Panarin croyait que la région du Maine à la Caroline du Sud et au Tennessee rejoindrait l'Union européenne.
  • République du Texas . Tous les États du sud, plus l'Oklahoma et le Nouveau-Mexique. Panarin a prédit que ce groupe deviendrait partie du Mexique ou formerait son propre gouvernement.
  • Alaska et Hawaii . Panarin a également cru que l'Alaska deviendrait une partie de la Russie, et Hawaï une partie du Japon ou de la Chine.

Alors que la prédiction de Panarin était fausse, ou peut-être prématurée, il avait raison d'identifier les groupes régionaux d'insatisfaction et leurs désirs de changement. Par exemple, les électeurs californiens envisagent une proposition du capital-risqueur Tim Draper de diviser le grand état en six plus petites unités, de sorte que «les gens seront plus proches de leurs gouvernements d'état». Si elle était mise en place, la région aurait 10 autres sénateurs.

Un autre capital-risqueur, Peter Thiel, co-fondateur de PayPal, a financé le développement de villes flottantes dans les eaux internationales au large des côtes de la Californie, ce qui supposerait une forme de gouvernement libertaire complètement hors du contrôle américain. Selon Thiel, ces villes seraient libres de toute réglementation, lois et conventions morales. Ils n'offriraient aucun bien-être, n'imposeraient pas de salaire minimum, et auraient des codes de construction lâches et peu de restrictions sur les armes. Alors que certains efforts peuvent être considérés comme extrêmes par certains, ils reflètent un sentiment sous-jacent qui est très réel.

L'échappatoire Lone Star

Alors que la Californie aurait besoin de l'approbation du Congrès pour se diviser en unités plus petites, le Texas pourrait ne pas avoir la même restriction. Certains prétendent que dans les conditions de l'annexion, lorsque la République du Texas a rejoint l'Union en 1846, il existe un droit réservé par l'Etat de se scinder en cinq petits États. Cette transformation théorique permettrait à la région résultante d'avoir 10 sénateurs, plutôt que deux - et huit autres votes électoraux.

Le Texas Ethos

Comme l'Amérique elle-même, le Texas est un véritable creuset - et les nombreuses cultures diverses représentées dans tout l'État semblent avoir produit un mélange bizarre de contradictions apparentes:

  • Texans d'origine mexicaine . Un tiers des citoyens du Texas revendiquent l'ascendance mexicaine - mais ses politiciens sont parmi les promoteurs les plus agressifs de la sécurité frontalière et les plus forts opposants à l'amnistie pour les étrangers illégaux.
  • Propriété des armes à feu . En dépit de sa réputation de rempart du Far West, le Texas se classe au 33ème rang dans une liste d'états avec des propriétaires d'armes, selon The Daily Beast. Selon une étude de 2001, environ un tiers des Texans possèdent une arme à feu, considérablement moins que le Colorado, l'Idaho ou le Tennessee. Alors que le nombre de propriétaires d'armes à feu diminue, le nombre d'armes à feu dont ils sont propriétaires augmente en réalité.
  • Problèmes religieux Selon un sondage Gallup, moins de la moitié de la population (43%) fréquente l'église régulièrement, seulement légèrement plus que la moyenne nationale de 42%. Et même si un pourcentage plus faible de Texans (38%) préfère des lois plus strictes pour éliminer ou réduire les avortements, la législature de l'État a adopté en 2014 une loi qui, selon Emily DeRuy chez Fusion, «fermerait toutes les cliniques d'avortement à des choses comme le dépistage du cancer et des MST. "
  • Participation des électeurs En dépit de l'influence de l'État sur les questions politiques nationales, la participation électorale est inférieure à celle de nombreux États, se classant 46e sur 50, selon Georgetown Public Policy Review - en raison principalement du faible taux de participation des citoyens hispaniques. En conséquence, les électeurs conservateurs, plus âgés et blancs, dominent généralement les élections, ce qui se traduit par un environnement politique plus conservateur que ne le laisserait supposer la démographie de l'État. Cet avantage est accentué par le pouvoir du parti politique dominant de concevoir les districts électoraux à son propre avantage, un processus connu sous le nom de gerrymandering.

Politique

Pour beaucoup de gens, en particulier ceux d'un penchant conservateur, le Texas est le modèle d'un gouvernement idéal. Certes, sa performance économique durant la récession fait l'objet d'une grande envie. L'État prétend être le numéro un dans la création d'emplois depuis lors, représentant un tiers des nouveaux emplois nets à l'échelle nationale - une réclamation PolitiFact juges pour être valide. Le gouverneur Rick Perry a écrit dans "The Washington Times" le 29 juillet 2009 que l'approche du gouvernement minimal du Texas a conduit à "des budgets équilibrés, des impôts bas, un climat réglementaire prévisible et un système juridique équitable".

Cependant, les critiques soulignent que la constitution du Texas oblige la législature à équilibrer son budget chaque année sans emprunter des recettes futures. Ils notent également que l'absence d'un impôt sur le revenu de l'État se traduit par des taxes foncières excessives sur les biens et les taxes d'État, qui pénalisent injustement les personnes à faible revenu et les retraités.

D'autres critiques incluent la détérioration de l'infrastructure de l'État, le manque de surveillance réglementaire adéquate, les taux d'assurance et d'électricité excessifs, et l'endettement local et régional qui ont explosé en raison du manque de fonds de l'État pour les programmes nécessaires. Ils soulignent également le déclin des fonds d'éducation par étudiant (43ème dans la nation, selon les Dallas News), la crise imminente de l'eau, et le taux d'incarcération, qui, selon une étude, était le plus élevé du monde à partir de 2000. Les chefs d'État ont également plaidé avec vigueur pour l'abrogation de la Loi sur les soins abordables, en refusant les fonds fédéraux pour développer Medicaid. En conséquence, le Texas mène la nation dans le nombre de citoyens non assurés.

Les républicains ont contrôlé la législature d'état de Texas et les bureaux politiques principaux pendant des années, reflétant la nature conservatrice des électeurs et le pouvoir de la circonscription rurale de l'état. En 2014, les républicains ont continué à faire des embardées avec les candidats du Tea Party remportant presque toutes les grandes courses au Texas. Cela a abouti à l'un des organes directeurs les plus conservateurs dans les 50 États.

Comme les candidats conservateurs Tea Party sont élus à travers le pays - en 2014, le chef de la majorité de la Chambre Eric Cantor a été vaincu dans le septième district du Congrès Virginie par un nouveau venu approuvé Tea Party - il ne serait pas hors de la possibilité de voir le fédéral Le gouvernement commence finalement à ressembler au gouvernement maintenant en place au Texas.

Plate-forme républicaine du Texas

La plate-forme républicaine du Texas possède de nombreux objectifs susceptibles de susciter la sympathie des Américains qui considèrent le gouvernement comme un obstacle, plutôt qu'un outil, de la population. Parmi les 289 sujets inclus dans la plate-forme sont les points saillants suivants:

  • Éliminer tous les organismes fédéraux qui n'ont pas été initialement délégués par une interprétation stricte de la Constitution des États-Unis.
  • Enlevez les bureaucrates non élus et nommés, et exigez l'approbation du congrès des décisions d'agence avant qu'elles entrent en vigueur.
  • Utilisez "chaque ressource disponible pour atteindre 100% de sécurité et de contrôle aux frontières".
  • Éliminer tous les ordres exécutifs présidentiels.
  • Abandonner l'action positive.
  • Garantir au clergé le droit à la liberté d'expression sans compromettre ses avantages fiscaux.
  • Abroger la Loi sur les droits des électeurs.
  • Abroger la loi McCain-Feingold.
  • Abroger la protection des patients et la Loi sur les soins abordables.
  • Adopter l'anglais américain comme langue officielle des États-Unis.
  • Définir le mariage comme un engagement ordonné par Dieu, légal et moral seulement entre un homme naturel et une femme naturelle.
  • Nier les sanctions pénales ou civiles contre ceux qui s'opposent à l'homosexualité par la foi, la conviction ou les valeurs traditionnelles. Ne pas accorder de droits légaux spéciaux ou créer un statut spécial pour le comportement homosexuel.
  • Inverser Roe contre Wade.
  • Éliminer le financement public ou l'utilisation d'installations publiques pour défendre, exécuter ou soutenir les avortements électifs.
  • Éliminer progressivement la taxe sur la sécurité sociale et la transition vers un système de pensions privées.
  • Adopter une loi qui assouplit les restrictions actuelles sur les armes à feu, comme le portage ouvert et le portage sur le campus.
  • S'opposer à l'aide étrangère sauf en cas de défense nationale et de catastrophes catastrophiques

Le gouvernement fédéral sous le modèle du Texas

Si les objectifs de la plate-forme républicaine du Texas sont réalisés et que le Tea Party réussit à prendre le contrôle de la présidence et des deux chambres du Congrès, nous pourrions finalement voir les changements suivants à travers le pays.

1. Modification du budget équilibré

En raison des craintes et de la vulnérabilité financière découlant de la dette nationale croissante, il est fort probable qu'une modification du budget équilibré limitant les dépenses aux recettes fédérales serait adoptée. En conséquence, les services gouvernementaux seraient sérieusement réduits, en particulier dans les organismes de réglementation, tels que les ministères de l'Éducation, de l'Énergie, de la Santé et des Services sociaux, du Travail et des Transports. L'Agence de protection de l'environnement, la Federal Drug Administration, le Bureau de l'égalité des chances et la Commission de sécurité et d'échange, ainsi que le pouvoir de la Réserve fédérale et de l'Internal Revenue Service, seraient fortement restreints.

Les budgets pour des programmes tels que la NASA, Export-Import Bank, et d'autres programmes ésotériques seraient coupés. En conséquence, les déficits fédéraux disparaîtraient et la dette diminuerait. La responsabilité de nombreux services tels que l'éducation et la réglementation des affaires reviendrait aux gouvernements des États.

2. Les émissions nationales remplacent les émissions étrangères

Les États-Unis adopteraient probablement une politique plus isolationniste semblable à celle qui avait été suivie avant la Seconde Guerre mondiale. Le pays ne s'engagerait pas dans des guerres étrangères ou des actions policières, ni ne maintiendrait des installations gouvernementales en dehors des frontières des États-Unis. En conséquence, le pouvoir du président de prendre des mesures sans approbation préalable du Congrès serait restreint.

Cependant, la défense continuerait à dominer les dépenses intérieures en mettant l'accent sur la protection des frontières, le terrorisme et le développement d'armes technologiques avec des capacités de frappe mondiales. Les pouvoirs du Conseil de sécurité nationale seraient élargis, sans restriction, pour une surveillance accrue des citoyens afin d'assurer la tranquillité et la sécurité domestiques (bien que cette action puisse offenser la faction anti-gouvernementale du Tea Party, elle reflète la vision plus large).

En outre, les lois sur le vote deviendraient plus restrictives, tout comme les lois sur l'immigration - avec une préférence pour les personnes ayant des capacités capitales ou spéciales. La répression de l'immigration illégale deviendrait également plus sévère.

3. Déréglementation et liberté économique

La réglementation environnementale de longue date serait annulée, encourageant l'exploration minérale et l'indépendance énergétique grâce à un forage offshore élargi et à l'utilisation de ressources domestiques de charbon et de schiste bitumineux. La responsabilité de la réglementation des affaires irait de plus en plus aux États individuels. Le droit des travailleurs à s'organiser serait limité par une loi nationale sur le droit au travail, et le salaire minimum serait éliminé.

L'entrepreneuriat serait encouragé par l'avantage fiscal et les finances publiques, même si les mesures de protection des consommateurs sont annulées, y compris les plus récents contrôles de la faillite et du crédit. Le gouvernement fédéral cesserait de soutenir le marché du logement avec des garanties directes, et les dispositions de Dodd-Frank seraient considérablement affaiblies.

4. Changements radicaux sur les questions sociales

L'action affirmative serait abandonnée au niveau fédéral, tandis que la définition du «mariage» serait décidée sans équivoque au niveau de l'État. Les droits de propriété d'armes à feu seraient étendus, tout comme les justifications de l'utilisation d'armes pour protéger la vie et la propriété.

Les pénalités fédérales pour l'utilisation, la vente ou le transport de drogues illicites, à l'exclusion de l'alcool, seraient étendues. Les droits des femmes, des homosexuels et des minorités disparaîtraient alors qu'un sens national de l'orthodoxie remplaçait la tolérance pour la différence. L'avortement, quelle qu'en soit la raison, serait proscrit et les droits du fœtus étendus. Le Congrès réduirait les barrières entre l'Église et l'État, reconnaissant spécifiquement les États-Unis comme une nation «chrétienne».

Dernier mot

Les États-Unis sont aux prises avec un changement politique historique, et la dette fédérale en rapide expansion et les effets d'une division idéologique croissante vont certainement transformer notre orientation politique en enjeux nationaux au cours de la prochaine décennie. Cependant, alors que le scénario décrit ici est possible, il est peu probable.

Les Américains ont montré à maintes reprises qu'ils rejettent collectivement les extrêmes des deux côtés du spectre politique. Le Tea Party et ses vues conservatrices ont été bien accueillies au Texas - mais il est moins clair si ces opinions peuvent être acceptées par l'électorat national. En tant que Texan multigénérationnel, j'espère certainement pas.

Défendez-vous pour les États-Unis du Texas?


Comment les parents peuvent aider leurs enfants face à la déception

Comment les parents peuvent aider leurs enfants face à la déception

La déception est le résultat d'attentes non satisfaites et s'accompagne souvent de frustration, de colère, de tristesse et / ou de retrait. Selon le Dr Ilona Roth, auteur renommé sur les troubles du spectre autistique et maître de conférences en psychologie à l'Open University UK, les enfants commencent à montrer des éléments d'imagination dès l'âge d'un an et, à l'âge de deux ou trois ans, sont des pensées qui évoquent ce qui pourrait arriver (ou même ce qui pourrait vraiment ne jamais arriver). En conséquence,

(Argent et affaires)

Comment Warren Buffett prend des décisions - Le secret de son succès d'investissement

Comment Warren Buffett prend des décisions - Le secret de son succès d'investissement

Warren Buffett est considéré par beaucoup comme l'investisseur boursier le plus prospère de tous les temps. Malgré l'erreur occasionnelle, les stratégies d'investissement de Buffett sont inégalées. En 1956, à l'âge de 26 ans, sa valeur nette était estimée à 140 000 $. MarketWatch a estimé sa valeur nette à la fin de 2016 à 73, 1 milliards de dollars, soit un taux de croissance annuel composé étonnant de 24, 5%. En revanche, le

(Argent et affaires)