fr.lutums.net / Qu'est-ce que le produit intérieur brut (PIB) - Définition et calculs

Qu'est-ce que le produit intérieur brut (PIB) - Définition et calculs


Le produit intérieur brut, ou PIB, est l'une des mesures les plus courantes sur l'état de l'économie pour n'importe quelle nation. Malheureusement, à moins que vous n'ayez suivi un cours d'économie 101 à l'université et que vous ayez réussi à ne pas vous endormir, vous ne savez peut-être pas exactement quel est le PIB - ou pourquoi c'est important.

En termes simples, le PIB est la valeur marchande totale de tous les biens et services produits dans un pays pendant une période donnée. La période la plus souvent utilisée est une année, qui est ensuite comparée aux années passées comme un moyen de mesurer l'amélioration ou le déclin de la situation économique d'un pays. Certains des éléments mesurables utilisés dans les calculs du PIB comprennent les ventes d'automobiles, de nourriture, de services de salon, de services financiers et de billets de cinéma. Généralement, plus le nombre est élevé, meilleure est l'économie.

Si le nombre de PIB chute au-dessous du point où il se situait au cours de l'année précédente, alors on suppose que l'économie est à la traîne. Si les chiffres du PIB diminuent pendant deux trimestres ou plus, les économistes pensent que le pays est en récession.

Méthodes de calcul du PIB

La définition générale du PIB est plutôt simple - cependant, les économistes aiment rarement la simplicité, et il existe donc trois façons différentes de calculer le PIB.

1. Méthode de production

L'approche de production du PIB est la valeur marchande de tous les biens et services finaux. Aussi appelée méthode du "produit net", elle comprend trois statistiques:

  • Valeur brute ajoutée: Estimation de la valeur brute de diverses activités économiques nationales.
  • Consommation intermédiaire: Détermination du coût des matériaux, des fournitures et de la main-d'œuvre utilisés pour créer des biens et des services.
  • Valeur de la production: Déduction de la consommation intermédiaire de la valeur brute, ce qui vous donne le PIB. C'est ainsi que vous déterminez le PIB via la méthode de production.

Faiblesse de la méthode de production
Le principal problème avec la méthode de production de la mesure du PIB est qu'il n'existe pas de moyen précis à 100% pour déterminer ce qu'est la production réelle. Les services comme le babysitting n'ont aucun moyen d'être mesurés, et ne sont donc pas inclus - bien qu'on puisse soutenir qu'une baby-sitter permet aux parents de dépenser de l'argent pour un service, comme dîner dans un restaurant, et a donc un effet positif sur économie. En outre, si vous faites des produits de boulangerie ou avez un petit jardin, vous produisez, mais votre production n'est probablement pas incluse dans le PIB, surtout si vous ne vendez pas vos produits.

Si vous vendez vos produits de boulangerie, cela pourrait être considéré comme faisant partie de l'économie souterraine. Par exemple, si vous payez une personne sous la table pour réparer votre voiture, cela ne compte pas pour le PIB, bien qu'un service ait été rendu.

2. Approche du revenu

Beaucoup d'économistes n'aiment pas la méthode de production comme moyen de mesurer le PIB car elle n'inclut pas le revenu. Au contraire, ils croient que l'argent que chaque famille apporte à la maison est une meilleure façon d'évaluer la force économique du pays. Par conséquent, l'approche du revenu mesure les revenus annuels de tous les individus dans un pays.

Les revenus sont tirés de cinq domaines différents:

  1. Salaires, traitements et revenu supplémentaire du travail
  2. Bénéfice de l'entreprise
  3. Intérêts et revenus d'investissement divers
  4. Revenu des agriculteurs
  5. Revenus d'entreprises non agricoles non constituées en société

Une fois ces chiffres ajoutés, deux autres ajustements doivent être faits pour arriver au PIB via cette méthode. Les taxes indirectes, telles que les taxes de vente dans un dépanneur, moins les subventions fiscales (allégements fiscaux ou crédits) sont ajoutées pour arriver aux prix du marché. Ensuite, une dépréciation sur différents actifs (bâtiments, équipements, etc.) est ajoutée à cela pour arriver au nombre de PIB. L'idée derrière la méthode du revenu est d'essayer de mieux comprendre l'activité économique réelle.

Faiblesse de l'approche du revenu
Un examen rapide des éléments utilisés dans l'approche du revenu rend sa faiblesse évidente: la production n'est pas incluse, ni l'épargne ou l'investissement. Lorsque vous vous asseyez avec un conseiller en placement et investissez de l'argent dans un fonds commun de placement, vous libérez de l'argent de vos mains pour obtenir plus de fonds. C'est l'activité économique, mais elle n'est pas comptabilisée dans l'approche des revenus. De même, l'augmentation de la production dans les usines peut se produire sans augmentation des salaires et, comme il y a un retard entre l'augmentation de la production et l'enregistrement des ventes, l'augmentation des bénéfices ne peut apparaître dans les bénéfices des entreprises que plus tard.

3. Approche des dépenses

Il y a, en fait, d'autres théoriciens de l'économie qui croient que ni l'approche du revenu ni la méthode de production ne suffisent. En théorie, le revenu n'est pas généré pour être thésaurisé. Les gens pourraient économiser et investir, mais ils achèteront certainement les biens nécessaires et désirés. De ce point de vue fondamental, l'approche des dépenses a été développée. Cette approche mesure toutes les dépenses des particuliers dans un délai d'un an.

Les composants de cette méthode sont:

  • Consommation telle que définie par les achats de biens durables, de biens non durables et de services. Les exemples incluent la nourriture, le loyer, le gaz, les vêtements, les dépenses dentaires, et la coiffure. L'achat d'une nouvelle maison, cependant, n'est pas inclus dans la consommation. La consommation est la plus grande composante de cette méthode de détermination du PIB.
  • Investissement signifie des investissements en capital, tels que l'équipement, la machinerie, les logiciels ou le creusage d'une nouvelle mine de charbon. Cela ne signifie pas des investissements dans des produits financiers, comme les actions et les fonds communs de placement.
  • Les dépenses du gouvernement correspondent au total des dépenses gouvernementales en biens et services, y compris tous les coûts des salaires des employés du gouvernement, les armes achetées par l'armée et les coûts d'infrastructure. Par exemple, l'argent dépensé pour la guerre en Irak est inclus, tout comme l'argent dépensé dans le projet de loi de relance en 2008. Les prestations de sécurité sociale et de chômage, cependant, ne sont pas incluses.
  • Les exportations nettes sont calculées en soustrayant la valeur des importations de la valeur des exportations. Les exportations sont des biens créés dans ce pays pour être consommés par d'autres pays, alors que les importations sont créées dans d'autres pays et consommées à l'échelle nationale.

Faiblesse de la méthode des dépenses
La faiblesse de cette méthode est similaire à la faiblesse de l'approche des revenus. Premièrement, les économies ne sont pas incluses dans l'équation - les comptes d'épargne et les placements en actions ne sont donc pas comptabilisés. En outre, des services fortement réduits et même gratuits de gouvernement, d'affaires, et d'organismes à but non lucratif sont inclus. Cela pose un problème parce que la valeur réelle de ces services - et non ce qui leur est demandé - est estimée. Pour cette raison, le nombre final de PIB est susceptible d'être inexact.

Enfin, certains services sont comptés en fonction de leurs coûts, mais cette valeur peut être considérablement plus élevée que ce qui est estimé ou rapporté. Par exemple, lorsqu'un important effondrement d'infrastructure se produit, comme le résultat du 11 septembre ou les tornades en Alabama, les coûts médicaux et de construction augmentent. Cela crée une augmentation temporaire des coûts d'infrastructure, ce qui augmente le nombre final de PIB. Cela fausse les chiffres en représentant un pic - mais pas une courbe de croissance durable. Considérez ceci: Lorsque vous achetez une nouvelle maison, vous pouvez dépenser beaucoup d'argent pour de nouveaux meubles - mais vous n'achetez pas de nouveaux meubles tous les mois.

Pourquoi le PIB compte

Cependant, vous décidez de mesurer le PIB d'un pays, c'est un indicateur économique majeur et un facteur principal dans l'examen de la santé économique d'un pays. Lorsque le PIB augmente, un pays s'améliore généralement sur le plan économique: les entreprises embauchent et les gens travaillent. C'est comme utiliser le Dow Jones Industrial Average pour mesurer le marché boursier. Le DJIA fournit une lecture rapide du marché, tandis que le PIB fournit une lecture rapide de la santé économique d'un pays.

Souvent, les chiffres du PIB sont utilisés pour déterminer si nous sommes dans une récession ou une expansion (une économie en croissance). Si un pays connaît deux trimestres consécutifs de baisse du PIB, il est en récession. Si le pays affiche des chiffres de PIB croissants sur deux trimestres, alors il est en expansion. En plus de mesurer la croissance économique dans un pays, le PIB sert également de référence pour mesurer les économies des pays concurrents.

Les 10 premiers pays selon une mesure du PIB sont:

  1. États Unis
  2. Chine
  3. Japon
  4. Allemagne
  5. France
  6. Brésil
  7. Royaume-Uni
  8. Italie
  9. Russie
  10. Canada

Les problèmes avec le PIB

Quand il s'agit de mesurer la situation économique d'un pays, le PIB a plusieurs problèmes et opposants. Le principal problème est que le PIB est une mesure de généralité. Le Dow Jones Industrial Average pose un problème similaire: il s'agit de la moyenne de 30 entreprises, ce qui est dérisoire par rapport au montant total des sociétés cotées en bourse. Même le S & P 500 est seulement une moyenne de 500 entreprises. L'utilisation d'un chiffre moyen omet de nombreux autres facteurs qui peuvent indiquer une histoire différente, et exclut probablement les informations pertinentes qui devraient être incluses.

Les économistes étiquettent les articles qui correspondent à cette description «externalités», et ils entrent dans les catégories suivantes:

  • Gueule de bois récessionnaire . Il y a des moments où un pays est sorti d'une récession, selon le PIB, mais en réalité, il est encore en récession. Par exemple, selon des économistes utilisant le PIB comme mesure, la récession aux États-Unis a pris fin en 2009. Cependant, en 2012, le taux de chômage est resté supérieur à 8% pendant 30 mois consécutifs, atteignant 10% en 2009. C'est une récession fonctionnelle. Si l'objectif est de mesurer la santé économique, on ne peut pas compter 8% de chômeurs en bonne santé, en particulier lorsque les baisses du taux de chômage pendant deux trimestres consécutifs sont attribuables au fait que les gens abandonnent la recherche d'emploi.
  • Dépenses basées sur le crédit . Un autre problème est que les dépenses en biens et services ne proviennent pas toujours des revenus générés. Le public américain et le gouvernement dépensent régulièrement de l'argent sur le crédit, et les effets de la dette chronique ne sont pas pris en compte dans le PIB. Au cours de la crise de l'hypothèque, des millions d'Américains ont obtenu des prêts sur valeur nette. Ces sommes ont été utilisées pour tout: rénovations, frais de scolarité, nouvelles voitures, vacances et plus encore. Toutes ces dépenses ont contribué à une croissance positive du PIB, mais le pays n'était pas en bonne santé. Lorsque la bulle immobilière a éclaté, les effets de ces dépenses ont lourdement frappé la nation - et les chiffres du PIB ne reflétaient pas cette bombe à retardement cachée. Cela peut être vu au niveau national si vous considérez que l'Italie est dans la liste des 10 premiers du PIB mondial, mais est actuellement impliqué dans une crise de la dette nationale.
  • Économie souterraine . Des calamités économiques comme la bulle immobilière, nous avons un taux de chômage élevé et une augmentation de ce que l'on appelle «l'économie souterraine». Si vous payez en espèces pour un bien ou un service à quelqu'un qui n'a pas d'entreprise officielle ou ne pas rapporter le revenu, cela contribue à l'économie souterraine. Cette activité économique n'est pas incluse dans le PIB.
  • Économie non monétaire Les chiffres du PIB omettent la production et les services là où il n'y a pas d'argent en jeu. Le troc n'est plus une grande partie du modèle économique américain, mais augmente dans les récessions sévères. Les échanges de biens pour les services et vice-versa ne sont pas enregistrés, ce qui se traduit par des chiffres biaisés du PIB.
  • Durabilité de la croissance . L'effet de la production - en particulier de la production industrielle - sur l'environnement est devenu préoccupant, car la maximisation de la production à court terme peut être insoutenable et causer des dommages à long terme. Par exemple, une entreprise forestière pourrait produire un énorme rendement dans la récolte des arbres, mais si elle sur-récolte, le ravitaillement en bois de qualité de la forêt pourrait devenir problématique ou impossible, affectant le PIB futur. D'autres exemples comprennent la surpêche d'un plan d'eau ou la surexploitation d'un terrain. Un pays peut atteindre un PIB temporairement élevé en raison d'une utilisation abusive des ressources naturelles ou d'allocations inadéquates d'investissements.

Dernier mot

Il est préférable de voir les chiffres du PIB comme un instantané de la direction que prend le pays en matière de croissance économique et de stabilité. La mesure n'est pas aussi précise qu'elle pourrait l'être et il n'existe aucun moyen de saisir véritablement toutes les forces dynamiques qui affectent l'économie. Selon la méthode utilisée par un politicien, un expert ou un économiste, vous pouvez avoir des points de vue très différents sur l'économie.

Cependant, se laisser entraîner dans le spin ou la méthodologie est contre-productif pour la plupart des gens qui souhaitent comprendre le PIB et l'utiliser comme une simple lecture de la santé économique d'un pays. Laissez les économistes et les experts les interviewer patauger dans les mauvaises herbes - la personne moyenne dans la rue devrait rester simple. La méthode de production est celle qui est utilisée le plus souvent, et est l'un des points de référence sur lesquels chaque président a été évalué pour les 50 dernières années. Ce n'est peut-être pas parfait, mais si vous acceptez ses limites, alors vous comprenez que les limites sont les mêmes pour tous les présidents. Par conséquent, c'est une façon décente de regarder le pays pour voir s'il se renforce ou s'il y a de sérieuses faiblesses.

(Crédit photo: Bigstock)


Quand et raisons pour lesquelles déposer une demande de faillite

Quand et raisons pour lesquelles déposer une demande de faillite

La déclaration de faillite est une mesure assez extrême, mais utilisée de la bonne façon au bon moment, elle peut vous permettre d'économiser de l'argent, de préserver votre tranquillité d'esprit et de vous remettre sur pied financièrement.Toutefois, déclarer faillite peut aussi être coûteux et chronophage, et avoir un impact énorme sur votre magasin de crédit. Ceci, à son

(Argent et affaires)

Qu'est-ce qu'un fonds de placement immobilier - Investir dans des FPI

Qu'est-ce qu'un fonds de placement immobilier - Investir dans des FPI

Pour beaucoup, l'immobilier est l'étalon-or de tous les investissements. Il a de bons antécédents à long terme, peut fournir un revenu stable et constitue un investissement tangible et utilisable. Il y a quelque chose de satisfaisant à regarder un immeuble que vous possédez, par opposition à regarder des actions sur un écran d'ordinateur.Malheur

(Argent et affaires)